Préparation des concours d’admission dans les grandes écoles

Vous êtes en deuxième année de prépa et la période d’inscription aux concours va bientôt s’ouvrir. Motivé, bien organisé, vous êtes cependant anxieux de ne pas réussir à intégrer l’école d’ingénieurs de vos rêves ? Suivez nos six conseils pour optimiser votre année et mettre toutes les chances de votre côté.

Selon le principe de sélectivité, les concours associent toujours des exigences d’excellences académiques validées par des écrits, des qualités personnelles et un projet professionnel. Certaines écoles d’ingénieurs sélectionnent au préalable sur concours quand d’autres privilégient une sélection sur dossier, associée ou pas à des épreuves écrites et orales. En travaillant régulièrement durant l’année et en révisant vos partiels, vous vous y préparez indirectement. Mais est-ce suffisant ?

De nombreuses Grandes Écoles recrutent une partie de leurs étudiants en dehors du circuit habituel des concours post-Bac (pour les jeunes bacheliers) ou des concours post-prépa (pour les élèves des classes préparatoires).

Si vous êtes titulaires d’un diplôme équivalent à bac + 2/3 (et parfois plus) et que vous souhaitez continuer vos études, les Admissions Parallèles ou Admissions Sur Titre (AST) sont le moyen d’intégrer une grande école d’ingénieurs ou de commerce en licence ou en master.

Les élèves de prépa passent en moyenne quatre concours pour un budget global de 500 à 1.000 € (sauf pour les boursiers exonérés des frais d’inscription). Des frais de transports et de logement s’ajoutent également à votre budget. Pour des raisons pratiques, il faudra donc sélectionner les concours.